Français Anglais Musée du compagnonnage à Tours
Musée du Compagnonnage
Musée du Compagnonnage
Retour recherche

Généalogie

Les Mémoires des compagnons

À défaut d’en savoir plus sur votre ancêtre compagnon, sa vie durant son tour de France, les circonstances de son affiliation, son chef-d’œuvre, son travail, etc., il vous reste à l’imaginer à partir des Mémoires laissées par des compagnons qui ont pris la plume pour coucher leurs souvenirs.

Les titres donnés ci-dessous ne constituent pas une liste exhaustive. Des Mémoires de compagnons, des récits de tours de France, ont également été publiés dans les journaux compagnonniques. Ils peuvent enfin être complétés par des biographies (assez nombreuses en ce qui concerne le XXéme siècle, de compagnons menuisiers, serruriers, charpentiers…).

Tous métiers

P. BARRET et J.N. GURGAND, Ils voyageaient la France

  • P. BARRET et J.N. GURGAND : Ils voyageaient la France ; vie et traditions des Compagnons du tour de France au XIXéme siècle
    Hachette, 1980.
    Excellent ouvrage, fort bien écrit à partir des Mémoires de compagnons de divers métiers et sociétés, ainsi que d’autres archives, avec mention des sources. Ce livre est très fiable. Il est malheureusement épuisé mais on le trouve encore assez souvent chez les bouquinistes.

Maréchaux-ferrants

  • Abel BOYER : Le Tour de France d’un Compagnon du Devoir
    Paris, Librairie du Compagnonnage, 1975.
    A. Boyer, dit Périgord Cœur Loyal (1882-1959) fut reçu compagnon en 1901 et publia le récit de son tour de France, de son service militaire et de son action syndicale parisienne dans le journal Compagnonnage, entre 1945 et 1950. Ses souvenirs furent repris sous le titre indiqué ci-dessus.

Tailleur de pierre

  • Alexandre GRIGORIANTZ : Jean Martin ; Mémoires d’un compagnon tailleur de pierre
    Paris, Dervy, 2002.
    Reçu compagnon en 1966 sous le nom de La Fraternité d’Orléans, Jean Martin a prêté sa plume à A. Grigoriantz pour relater un étonnant parcours qui le conduisit bien au-delà de nos frontières.
  • Pierre JOURDAIN : Voyage dans l’Ile de Moncontour
    Paris, Librairie du Compagnonnage, 1997.
    Cet autre compagnon tailleur de pierre, dit La Volonté de Vouvray, a été reçu en 1956. Il évoque de façon très vivante son tour de France et les épisodes qui suivirent.

On remarquera que ces deux témoignages ne concernent que la période contemporaine et le compagnonnage du Devoir. Il n’existe pas de Mémoires connus de compagnons tailleurs de pierre pour le XIXéme siècle.

Menuisier

  • Agricol PERDIGUIER : Mémoires d’un Compagnon
    Plusieurs éditions, dont celle de la Librairie du Compagnonnage.
    Avignonnais la Vertu, fit son tour de France sous la Restauration. Son témoignage, écrit lors de son exil en Suisse en 1855, est très important pour la connaissance des coutumes pratiquées au XIXème siècle.
  • François Joseph FOURQUEMIN : Souvenirs d’un menuisier nivernais au XIXème siècle
    Autun, Editions du Pas de l’Ane, 1998.
    Fourquemin n’était pas compagnon, mais il fréquenta les Devoirants et fit aussi son tour de France.
  • Pierre MORIN : Compagnon du Devoir au XXème siècle ; Paris, Librairie du Compagnonnage, 1994. Pierre Morin dit Pierre le Saintonge accomplit son tour durant l’entre-deux-guerres. Ses Mémoires, extrêmement détaillés, sont remplies d’informations sur le Compagnonnage durant cette époque.

Vitrier et peintre

Jacques Louis MÉNÉTRA, Journal de ma vie

  • Jacques Louis MÉNÉTRA : Journal de ma vie
    Paris, Albin Michel, 1998.
    Témoignage essentiel, le seul connu d’ailleurs, sur le compagnonnage au XVIIIe siècle. Ménétra, dit Parisien le Bienvenu, compagnon vitrier du Devoir, voyagea autour des années 1750-1760. Récits truculents et parfois tragiques d’un compagnon libertin.
  • P. DERUINEAU : Souvenirs d’un ouvrier peintre en décors
    Angers, 1850.
    Non réédité mais consultable sur le site Gallica de la BnF.

Cordonnier

  • Toussaint GUILLAUMOU : Les Confessions d’un Compagnon
    Paris, Jacques Grancher, 1996.
    Publiées en 1863, les Mémoires de Guillaumou, dit Carcassonne le Bien Aimé du Tour de France relatent les difficultés rencontrées par les cordonniers pour se faire admettre par les autres corporations.

Boulanger

  • Jean-Baptiste ARNAUD : Mémoires d’un Compagnon du Tour de France
    Libourne, 1859.
    Arnaud, dit Libourne le Décidé, raconte les péripéties de son tour de France dans les années 1830-1840. Important témoignage sur le compagnonnage des boulangers, qui eurent, comme les cordonniers, à souffrir de l’animosité des autres corporations. Non réédité mais consultable sur le site Gallica de la BnF.

Charpentier

  • Joseph VOISIN : Histoire de ma vie ou 55 ans de Compagnonnage
    Tours, Imprimerie du Progrès, 1931.
    Voisin, dit Angoumois l’Ami du Trait, compagnon charpentier du Devoir de Liberté, évoque les souvenirs de son tour de France dans les années 1870-1880.

Chaudronnier

  • Gabriel DESERT : « Les Mémoires d’un travailleur bas-normand. Première moitié du XIXème siècle »
    in Annales de Normandie, juin 1969.
    G. Désert a publié ces Mémoires manuscrits d’un compagnon chaudronnier (ou « poêlier ») de l’Avranchin, nommé Pierre Ameline, dit Normand le Bienfaisant, reçu à Marseille en 1837. Ce sont les seuls connus pour ce métier.

Bourrelier

  • Auguste BATARD : Souvenirs d’un apprenti bourrelier-harnacheur, compagnon du tour de France
    1887-1891, par Nantais la Belle Conduite
    Nantes, Union Compagnonnique, 1956.

Maçon

  • Martin NADAUD : Mémoires de Léonard, ancien garçon maçon
    Paris, Maspéro, 1982 et autres éditions postérieures.
    Publiées en 1889, ces Mémoires ne sont pas ceux d’un compagnon puisque le métier de maçon n’était pas encore intégré dans le Compagnonnage, mais ils sont essentiels pour la connaissance des migrations saisonnières des maçons creusois et la vie qu’ils menaient sur les chantiers parisiens.
Escalier à dessous coulissant
(1825)

Musée du Compagnonnage

8 rue Nationale
37000 Tours
Tél : 02 47 21 62 20

Escalier à dessous coulissant (1825) Plan d'accès
Contactez nous