Français Anglais Musée du compagnonnage à Tours
Musée du Compagnonnage
Musée du Compagnonnage
Retour recherche

Généalogie

Maîtres et compagnons des corporations

Compagnons des corporations

Lorsque l’on découvre dans un acte notarié, dans un registre paroissial, qu’une personne était qualifiée de « maître charpentier », par exemple, cela n’équivaut pas à « compagnon charpentier ». Cela signifie simplement que l’artisan était établi à son compte, que c’était un patron charpentier. Il a pu, dans sa jeunesse, avoir fait son tour et avoir été membre d’une société compagnonnique, mais il a pu aussi ne pas l’être.

Plus trompeuse, la mention « compagnon charpentier » ne doit pas non plus laisser d’espoir. Cela signifie simplement qu’il s’agit d’un charpentier salarié, d’un ouvrier charpentier. Le terme seul de « compagnon » est usuel et ne sous-entend nullement « compagnon du Devoir » ou « compagnon du tour de France ». Employé sous l’Ancien Régime au sens d’ouvrier, conjointement avec celui de « garçon », le terme signifie que la personne n’est plus un apprenti mais qu’elle n’est pas établie à son compte. Dans le cadre des corporations, c’est un état intermédiaire entre l’apprentissage et la maîtrise. Evidemment, un « compagnon  de corporation » peut aussi être un « compagnon du tour de France », mais il sera bien difficile de le savoir…

Escalier à dessous coulissant
(1825)

Musée du Compagnonnage

8 rue Nationale
37000 Tours
Tél : 02 47 21 62 20

Escalier à dessous coulissant (1825) Plan d'accès
Contactez nous