Français Anglais Musée du compagnonnage à Tours
Musée du Compagnonnage
Musée du Compagnonnage
Imprimer

The Masterly Hand

“Glory be to Work and Scorn upon Idleness – Work and Honour, this is our wealth”. So read the maxim inscribed on Companion House Carpenters’ diplomas in the 19th century. The words still hold true today, for the Companions are well aware that the practice of their trade, knowledge, effort, work, the hand and the tool serve both to create monuments and masterpieces and to build men.

Plaster cast of the hands of Companion Plasterer “du Devoir” Amédée Puisais, known as “La Gaieté de Rochecorbon” (1893-1972)

Plaster cast of the hands
of Companion Plasterer “du Devoir” Amédée Puisais, known as “La Gaieté de Rochecorbon” (1893-1972)

About the tradesmen

About the tradesmen

The Compagnons du Tour de France are first and foremost tradesmen. The trade in question is almost always understood as a “manual activity” related to transforming materials. This therefore excludes such professions as architecture, accounting, selling, engineering and medicine for example. The activity must also entail a complete process of transformation and not simply a specialised segment of an activity. Currently, Guild trades may be divided into the following categories: wood, stone, metallurgy, leather and textiles, foodstuffs.

En savoir +
Professional improvement

Professional improvement

One of the goals of the guilds has always been to ensure that young workers have access to professional advancement at the end of their apprenticeships. Regular work habits, the acquisition of new techniques and enhanced skills, and the application of basic knowledge to other disciplines are all encouraged. A guild member is always pushed to do better.

En savoir +
The masterpiece

The masterpiece

To become a Compagnon one has to earn the title along with the recognition of one’s peers. This presupposes demonstrable competence within a particular trade. A candidate must therefore prove himself by creating a “masterpiece”, an example of his best work.

En savoir +
Stone

Stone

Les compagnons tailleurs de pierre ont conservé une réputation d’excellence due à leurs connaissances dans l’art du trait et à leurs prestigieuses constructions. Ils se sont adjoint les maçons avec le développement du béton armé. Au secteur de la pierre, on peut rattacher les plâtriers et les couvreurs, car ces derniers travaillent l’ardoise, posent des tuiles, etc., bien que leur activité soit parfois commune avec celle des charpentiers.

En savoir +
Metal

Metal

Les compagnonnages associés au travail des métaux comprennent aujourd’hui les forgerons, les mécaniciens, les serruriers-métalliers, les maréchaux-ferrants, les carrossiers, les chaudronniers et les plombiers-zingueurs. La variété des métaux et alliages (fer, acier, cuivre, laiton, plomb, zinc, bronze) leur permet de confectionner des œuvres de formes très différentes.

En savoir +
Leather and textiles

Leather and textiles

Ce secteur d’activité comportait plusieurs compagnonnages de métiers que l’industrie et la mécanisation ont fait disparaître en partie, dont ceux des cordiers, tisseurs-ferrandiniers, chapeliers, tisserands, teinturiers, tailleurs d’habit, tondeurs de drap, tanneurs-corroyeurs, blanchers-chamoiseurs (mégissiers). Aujourd’hui sont encore représentés les compagnons cordonniers-bottiers, selliers-bourreliers, maroquiniers et tapissiers.

En savoir +
Food

Food

Les métiers de l’alimentation sont représentés depuis le XIXe siècle par les compagnons boulangers du Devoir (1811). S’y sont joints les cuisiniers (1900), les pâtissiers, les confiseurs, les charcutiers-traiteurs. Seules des œuvres en pastillage (sucre glace, eau, gélatine et jus de citron) ou en pâte à nouille peuvent se conserver et donc être exposées.

En savoir +
Tools of the trades

Tools of the trades

Les outils font partie de l’environnement du compagnon. Le musée les associe aux autres objets qui évoquent chaque association de métier ou chaque thème.

En savoir +

Toute l'année

Wood

Wood

Les compagnons des métiers du bois sont les charpentiers, les menuisiers, les ébénistes, les charrons, les tonneliers-doleurs, les sabotiers, les tourneurs et les vanniers. La variété des bois et ses usages multiples ont donné lieu à des travaux très différents : charpentes, portes et fenêtres, meubles, roues et voitures attelées, fûts et foudres à vins et alcools, sabots et galoches, corbeilles et paniers. Leurs chefs-d’œuvre de réception et leurs travaux de prestige sont représentés au musée du Compagnonnage.

En savoir +
Flowing staircase
(1825)

Musée du Compagnonnage

8 rue Nationale
37000 Tours
Tel: 02 47 21 62 20

Escalier à dessous coulissant (1825) Map
Contact us